Comment utiliser et entretenir votre blaireau de rasage?

Le blaireau (ou brosse du rasage) est un élément essentiel du rasage dit « traditionnel » (wetshaving en anglais). Il en existe de toutes tailles, et de tous types de matière. Le manche peut être en bois, en résine, en métal, il y en a pour tous les goûts. Les poils peuvent provenir de véritables blaireaux (du dos de l’animal, de son cou, ou de son ventre), de sangliers, mais ils peuvent aussi être synthétiques. Chez Raz*War, on a fait le choix de ne proposer que des blaireaux aux poils synthétiques. Ils sont en effet moins coûteux, plus facile à entretenir, et la technologie a permis d’en fabriquer d’excellente qualité.

 

Cet outil de rasage a de nombreux avantages. Le frottement des poils contre la peau permet d’éliminer peaux mortes, de décrasser l’origine du poil, de bien exfolier votre peau, ce qui aide à éviter les poils incarnés. Plus les poils sont durs, mieux ils vont exfolier la peau. C’est un idéal pour les jeunes qui pourraient avoir des problèmes d’acné, mais il convient en réalité à tout le monde. Notre blaireau Black Fiber correspond parfaitement à cette description. Notre blaireau Silvertip quant à lui montre des poils beaucoup plus doux. Traditionnellement, les poils provenant du cou de l’animal (ces poils à « tête blanche ») constituaient la partie la plus noble qui puisse orner le blaireau. Notre blaireau Silver Tip reproduit la douceur et la qualité exceptionnelle de ces poils.

 

Comment utiliser et entretenir son blaireau?

  1. Laissez tremper votre blaireau dans de l’eau chaude durant une quinzaine de secondes, afin de ramollir les poils de la brosse et de les faire prendre la bonne température. Cela permet aussi aux blaireaux en poils véritables de se gorger d’eau. On ne le dira jamais assez, l’eau est l’ingrédient clé d’un rasage réussi. Elle permet de ramollir le poil, tandis que le blaireau sert à le redresser, le rendant prêt pour le passage du rasoir.
  2. Faites tourbillonner le blaireau sur le savon ou la crème de rasage de votre choix (on oublie les mousses à raser du supermarché!) jusqu’à l’obtention d’une belle mousse onctueuse.
  3. Utilisez le blaireau pour appliquer la mousse sur toutes les zones que vous prévoyez de raser, en faisant des mouvements linéaires (comme si vous peigniez un mur).
  4. Souvent, un rasage idéal nécessite 3 passes: dans le sens du poil, contre le sens du poil, et en transversale. Pensez à appliquer de la mousse, bien humide, entre chaque passage.
  5. A la fin du rasage, rincez bien le blaireau à l’eau tiède pour éliminer toute la mousse, et s’il est fort gros, vous pouvez l’éponger avec une serviette. Laisser-le sécher tête baissée sur un porte blaireau. Il est primordial de laisser s’égoutter l’eau, surtout si vous utilisez un blaireau en fibres naturelles. En effet, si le blaireau reste la tête vers le haut, l’eau va se concentrer dans le noeud du blaireau (la jonction entre les poils et le manche); une prolifération de bactéries peut alors survenir.

 

Pour les blaireaux au manche en bois, n’hésitez pas à y passer un peu d’huile pour nourrir le bois. Pour les manches faits d’autres matières, vous pouvez y passer un chiffon micro-fibres de temps à autre pour enlever les traces que le savon pourrait y laisser. Enfin, vous pouvez occasionnellement faire un shampooing à l’eau tiède à votre blaireau, surtout si vous utilisez une huile de (pré-)rasage!

 

Un dernier conseil, pour ceux qui utilisent de l’huile de pré-rasage. Dans un tel cas, il est impératif de choisir un blaireau en fibres synthétiques, car l’huile qui s’absorbe sur le poil endommage les fibres naturelles, encourageant la prolifération bactérienne.

Laisser un commentaire