Les (effrayants) chiffres du rasage - Partie 1

Dans une série d'articles, je vous propose de faire le point sur les maths du rasage. Une activité humaine incontournable, qui vous prend énormément de temps (à ceux – et celles ! – qui se rasent), donne de l’emploi à des millions de personnes et aussi une activité qu’aiment la bourse et la finance, lieu de nombreux faits d’arme de cette industrie. Tout ca pour vous dire que, loin d’être une activité banale, le rasage donne à penser !

 

Avez-vous déjà réfléchi au temps que vous passez à vous raser ?  7 minutes en moyenne pour un rasage avec lame de rasoir, depuis la préparation du rasage jusqu’au rinçage du visage. C’est déjà moins que les 10,9 minutes consacrées par la femme pour un rasage de jambe.  On sait aussi que nous sommes 1,3 milliards d’hommes à nous raser. Certains ne se rasent pas pour des raisons religieuses (7%), d’autre par pur confort. Même si la barbe, qu’elle soit de longue durée ou qu’elle soit « de 2-3 jours » revient en force dans le monde occidental (mais les observateurs constatent de fortes fluctuations dans ces changements d’habitude), on peut considérer que 85% des hommes se rasent au moins tous les jours.

 

Combien de temps est-il ainsi consacré par l’humanité chaque année par le rasage ?  Facile : multiplions 1,3 Milliards, par 7 minutes, par 365 et par 85%. Ajoutons y les 15% restant, qui passent aussi 7 minutes, et considérons qu’ils se rasent, eux, tous les 3 jours.  On obtient donc 2 823 milliards de minutes consacrées pour les 85% qui se rasent tous les jours et 164 milliards de minutes qui se rasent une fois tous les 3 jours. Simplifions à 3 000  milliards de minutes, soit (là, je vous laisse faire les calculs tout seul…) tout de même 2 milliards de jours, ou encore 5,7 millions d’années consacrées chaque année au rasage par les mâles de ce monde.

 

Précisons encore qu’un homme européen se rasera à peu près 20 000 fois au cours de sa vie et qu’en faisant les même calculs que plus haut, on comprend vite qu’il consacre une énorme période de sa vie à se raser : 8 mois par vie. En moyenne dans le monde, espérance de vie oblige aussi, ce chiffre est plutôt de 5 mois par vie.

 

Tout cela m’inspire deux réflexions. La première est d’ordre purement observationnel. Avec 5,7 millions d’années consacrées au rasage, on peut construire chaque année … une grande ville entière, plusieurs énormes barrages du type de celui construit sur le Fleuve Jaune, équiper un énorme pays en infrastructure routière. Bien entendu, je sais bien que j’additionne, en quelque sorte, des « pommes et des poires ».  Le temps n’est pas une unité monétaire, que diable….

 

Mais la deuxième réflexion me vient justement de ce dernier constat  selon lequel « le temps n’est pas une unité monétaire ». Réfléchissez un peu à votre rasage quotidien : c’est en fait, un petit rituel par lequel vous entrez dans votre journée d’activité.  Et souvent, vous « lâchez prise », pendant ces quelques minutes.  Elles sont pleinement consacrées à vous-même. Et pour ceux pour qui ça n’est pas le cas, et qui vivent le rasage comme une perte de temps, je ne peux que justement leur suggérer de « prendre ce temps perdu ».  Car perdu pour perdu (Non, on ne pourra pas construire une station orbitale avec le temps que l’on pourrait économiser…), autant le « perdre bien ».  Et le perdre bien, c’est en fait … le prendre. Oui, prendre ce temps.   

 

Chez Raz*War nous avons des solutions pour vous pour vous éviter de perdre du temps bêtement en cherchant vos lames par exemple. Abonnez-vous à notre service de lames de rasoirs à la maison, par exemple. Ou suivez nos conseils pour un rasage efficace, ne nécessitant que une ou deux passes. Mais, surtout, nous vous invitons à profiter du plaisir du rasage ! Oui, profiter de ce temps béni ou vous êtes vous-mêmes au centre de l’action (d’ailleurs peut-être le seul moment de la journée ou vous êtes face à votre miroir) pour gouter ce petit intermède temporel devant vous.

 

Pierre,

Laisser un commentaire